Le NPDQ dénonce vertement Ottawa dans l’affaire Trans Mountain

 

Montréal – le mardi 29 mai 2018 – «Je suis très préoccupé, et même outré, par la décision du gouvernement Trudeau d’acheter l’oléoduc Trans Mountain et tous les actifs de base de Kinder Morgan» a fait savoir, par voie de communiqué, Raphaël Fortin, chef du NPDQ.

 

En effet, M. Fortin considère que l’utilisation des fonds publics, auxquels contribuent les Québécois-E-s, pour investir dans le développement des énergies fossiles est tout le contraire du progrès. «Il y aura 9 milliards d’êtres humains d’ici 30 ans, alors les modes de production et les méthodes des gouvernements doivent être remis profondément en question dès maintenant» de poursuivre M. Raphaël Fortin.

 

Par ailleurs, M. Fortin et son Parti considèrent que l’utilisation des fonds publics pour couvrir les risques encourus par une entreprise privée américaine illustre concrètement ce qu’est une très mauvaise gestion de l’argent public. «Bien sûr, je suis sensible à la question de l’emploi dans le secteur de l’énergie, et je suis très sensible aux enjeux environnementaux reliés à ce secteur. Les 4,5 milliards de dollars investis par le fédéral pour acheter l’extension du pipeline Kinder Morgan seraient plus utiles s’ils étaient investis pour soutenir des projets de transition vers une économie verte. Les Québécois-E-s ont clairement refusé Énergie Est. Le NPDQ s’opposera à tous les projets allant dans le sens contraire du développement durable. Une économie basée sur l’exploitation pétrolière tire à sa fin. Il convient de s’y préparer dès maintenant en explorant des voies de substitution, a conclu M. Fortin.

 




THE NDPQ IS DISAPPOINTED IN OTTAWA’S DECISION

IN THE TRANS MOUNTAIN AFFAIR

 

Montréal – Wednesday, May 30, 2018 – “I am disappointed, and even outraged, with the decision taken by the Trudeau Liberal government to buy the Trans Mountain pipeline and all assets related to Kinder Morgan,” said Raphaël Fortin, leader of the NDPQ, by press release.

 

Mr. Fortin considers the use of taxpayer money, which Quebecers contribute, to invest in fossil fuel development as everything opposite to progress. “There will be 9 billion people within 30 years, which means the ways things are produced and the way governments do business must be looked at and changed immediately”  Mr. Fortin continued.

 

Also, Mr. Fortin and the NDPQ consider the use of public funds to cover the risks taken by a Texan oil company illustrates perfectly the fiscal mismanagement of taxpayer dollars by the federal government. «I am sensitive to not just the environmental issues related to the energy sector but I also realize and understand the sensitivity around the jobs question. The 4.5 billion dollars invested by the federal government to buy the Kinder Morgan pipeline would have been better used had it been put towards transitioning to a green economy. Quebecers have clearly voiced their opposition to the Energy East project. The NDPQ will oppose any project that goes against sustainable development. An economy structured around exploiting petroleum is almost finished. It is time that we find alternatives to petroleum” concluded Mr. Fortin.